Politics

Voici qui est l’homme qui a perturbé la finale de la Coupe de Belgique, il n’en était pas à son coup d’essai




Ce lundi 18 avril, la finale de la coupe de Belgique a été perturbée lorsqu’un spectateur a pénétré sur la pelouse du Stade Roi Baudoin et s’est accroché à l’un des buts au niveau du cou. L’objectif de son action ? Faire passer un message face aux enjeux climatiques. Ainsi, il portait un t-shirt avec les inscriptions: “Pas de football sur une planète morte” et “Nos enfants ne vont-ils pas mourir de la crise climatique ?”

En réalité, cet activiste n’en est pas à son premier coup d’essai. En effet, il s’était déjà fait remarquer lors des championnats du monde de contre-la-montre à Louvain en 2021, où il était apparu torse nu tenant une pancarte avec l’inscription: “Je suis terrifié de comment nos enfants vont mourir à cause de la crise climatique”. Les téléspectateurs avaient également pu l’apercevoir à l’arrivée du Tour des Flandres, courant sur la route avec les inscriptions “Justice pour le climat maintenant’, sur un t-shirt.

Mais qui est donc cet activiste qui multiplie les apparitions? Il s’agit de Wouter Mouton, un flamand de 44 ans originaire de Bruges qui fait partie d’Extinction Rebellion, un mouvement écologiste international qui revendique l’usage de la désobéissance civile non violente pour inciter les gouvernements à agir face aux enjeux climatiques. Très actifs sur les réseaux sociaux, le mouvement Rise for Climate Belgium l’avait d’ailleurs qualifié de militant exemplaire en 2021.

Contacté par nos confrères du Nieuwsblad, Wouter Mouton explique que contrairement aux apparences, il est un fervent fan de sport. “En réalité, je trouve ça dommage de devoir en arriver là, car je suis un grand amateur de cyclisme et de football. Je suis un fan de sport. Je soutiens les courses cyclistes et j’aime beaucoup le football. Au Ronde, quand la police m’a relâché, j’ai essayé de présenter mes excuses à Mathieu van der Poel. Mais je n’ai pas réussi. J’ai aussi écrit un long e-mail aux organisateurs de la course pour expliquer mon geste, mais je n’ai pas reçu de réponse”, confie-t-il.

Wouter Mouton explique qu’il se sent obligé de mener de telles actions, car tout ce qu’il a essayé par le passé n’a pas fonctionné pour inciter les dirigeants à mettre en place des politiques écologiques plus drastiques. “J’avais déjà signé tellement de pétitions et défilés tant de fois sans que ça ne change quoi que ce soit.” L’activiste s’était d’ailleurs préparé à un scénario plus corsé: “Quand je participe à des manifestations avec l’organisation Extinction Rebellion, ils agissent parfois plus durement. Je m’étais préparé au pire, j’avais même demandé à un collègue de reprendre mon shift ce mardi au boulot si j’étais gardé par la police”, confie-t-il.

Si Wouter Mouton a finalement été rapidement relâché par les forces de l’ordre, il a néanmoins été placé sous surveillance.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close