Politics

Nos objets ont une histoire: en 1973, le téléphone portable pesait un kilo!



New York, 3 avril 1973. Martin Cooper, 44 ans, ingénieur chez Motorola se balade en plein cœur de la ville, un étrange objet collé à l’oreille. Pesant près d’un kilo, long de 25 cm, prolongé par une antenne, l’objet attire tous les regards des passants. Et la curiosité augmente d’un cran lorsqu’ils se rendent compte que l’homme parle dans l’étonnant appareil qu’il tient en main. Martin Cooper passe deux appels, le premier à un journaliste d’une radio newyorkaise, le deuxième à un certain Joël Engel, un responsable de l’opérateur AT&T (appartenant à Bell téléphone), grand concurrent de Motorola. “Hello” lance-t-il à son confrère “As-tu une idée d’où je t’appelle ?” “De ton bureau” répond l’homme “Pas du tout, je me balade dans New York avec un téléphone portable. Vous êtes battus…” Le GSM (Global System for Mobile Communications) était né… Pesant un kilo, long de 25 cm hors antenne, il se chargeait en 10 heures et possédait une autonomie de 30 minutes. Assurément un coup dur pour la société Bell qui avait pourtant été la première à imaginer un téléphone cellulaire dès 1947. À l’époque, cette invention avait été jugée inutile et elle ne fut pas développée.

Il fallut cependant attendre 1983 avant que le premier portable soit commercialisé par Motorola. Les acheteurs se bousculèrent au portillon, des centaines de milliers d’Américains souhaitaient posséder ce téléphone des temps modernes. Le Motorola DynaTac était proposé à plus de 3 000 dollars.

À la fin des années 80, un concurrent très sérieux montre alors le bout du nez : le Finlandais Nokia. Avec un modèle plus léger d’une autonomie de 50 minutes et un temps de charge de 4 heures, l’entreprise européenne complique la vie de Motorola,

En 1997, Nokia passe la vitesse supérieure avec un modèle qui fait fureur : le Nokia 6110 qui fait notamment exploser la messagerie texte dans de nombreux pays. Un an plus tard, Nokia annonce avoir commercialisé plus de 100 millions de portables et la marque finlandaise devient le premier fabricant mondial (elle le restera jusqu’en 2011).

Ensuite, progressivement, ce fut l’explosion : apparition du BlackBerry, de la caméra intégrée et du smartphone qui a aujourd’hui totalement supplanté le petit GSM et s’est démocratisé à telle enseigne qu’il est à la portée des enfants pratiquement dès leur plus jeune âge. Il se vend chaque année dans le monde plus d’1,5 milliard de smartphones. Le chiffre d’affaires dépasse les 400 milliards €. En 2018, il y avait dans le monde plus de smartphones actifs (7,7 milliards) que d’habitants (7,4 milliards)…

Aujourd’hui, de nombreuses marques se partagent ce gigantesque marché mondial : Samsung, Appel, Nokia, Huawei, Xiaomi, Sony, Google Pixel, OnePlus, Oppo… Quant à Motorola, la société a été vendue à Google en 2011 qui l’a ensuite cédée à Lenovo trois ans plus tard. Mais la marque subsiste toujours.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close