Politics

Les trois Belges de Top Chef 13 ont-ils passé l’écueil de la première émission ? Verdict !



Lundi soir, au lancement de la 13e saison de Top Chef, i ls étaient quinze à mettre les petits plats dans les grands dans l’espoir d’intégrer une brigade et de voir les portes de l’aventure culinaire s’ouvrir à eux. Au cours de la première épreuve déterminante, sept candidats ont dû se démarquer en réalisant un plat sucré “innovant” et pour lequel ces derniers ont fait preuve d’une “imagination sans limite“. Les candidats du deuxième groupe ont, eux, été invités à défendre leur place grâce à un plat salé.

Ces démonstrations de savoir-faire ont permis aux chefs de brigade de savoir qui ils voulaient dans leur équipe. Philippe Etchebest a choisi Mickaël, Pascal (gagnant d’Objectif Top Chef) et Sébastien. Hélène Darroze se lance dans l’aventure avec Louise, Wilfried et Thibaut, tandis que Glenn Viel, nouveau juré à la tête de la brigade orange, a sélectionné Tania, Renaud et Lucie. De son côté, Paul Pairet a porté son dévolu sur un Belge, Logan, mais également sur Lilian et Ambroise.

Contrairement à la saison dernière, non pas un mais deux candidats ont pu faire cavalier seul en intégrant la brigade solitaire. Il s’agit de Elis et d’Arnaud, Liégeois de 36 ans.

Malheureusement, le Bruxellois Elliott, jeune autodidacte, n’est pas parvenu à intégrer une brigade. Pour le chef diagnostiqué haut potentiel intellectuel (HPI), l’aventure se termine dès le premier soir. S’il ne possède pas de restaurant, Elliott Van De Velde a toutefois créé Little Chef en 2016, sa propre société d’événements culinaires. Depuis deux ans, il est également à la tête de Hearth Project, une ASBL qui propose des repas gastronomiques à base d’invendus alimentaires.

Un casting bien ficelé

Elliott n’est pas le seul candidat à avoir un profil atypique dans Top Chef. Comme d’autres émissions (Koh-Lanta, Le Meilleur Pâtissier, etc.), le concours culinaire puise sa force dans l’art du storytelling. Chaque candidat a une histoire à raconter. C’est ce qui permet aux téléspectateurs de suivre la saison comme s’ils étaient devant une série.

Ainsi, cette saison, les téléspectateurs pourront donc découvrir Arnaud, le Liégeois qui participe à Top Chef pour rendre hommage à sa maman décédée. Il a perdu près de 50 kilos ces derniers mois après avoir fait un by-pass. Il avoue avoir souffert de discriminations en raison de son homosexualité. Il y a aussi Lilian qui n’a pas pu ouvrir son restaurant à cause du Covid et qui s’est reconverti en directeur de supermarché. Ou encore Renaud, premier éliminé de Top Chef saison 1 qui revient douze ans plus tard pour prendre sa revanche.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close