Politics

J-10 avant les 20 Km de Bruxelles: pourquoi il est temps de diminuer votre volume d’entraînement



Les 42e édition des 20 Km de Bruxelles aura lieu le dimanche 29 mai. Soit dans dix jours. Il est désormais trop tard pour augmenter votre charge d’entraînement. Place, désormais, aux derniers réglages.

“Cette dernière ligne droite est capitale dans la réussite de votre objectif. Cela demande de bien gérer à la fois votre volume d’entraînement et votre alimentation”, indique Catherine Lallemand, quadruple lauréate de l’épreuve et aujourd’hui à la tête de C-Coaching.

1. L’entraînement: objectif récupération

L’objectif est désormais d’éviter un excès de fatigue pour arriver au départ des 20 Km de Bruxelles avec le maximum d’énergie. Le tout en maintenant les qualités acquises durant votre préparation.

“A dix jours de la course, cela passe par une diminution progressive de votre volume d’entraînement. Cela va avoir pour conséquence de provoquer un phénomène dit de surcompensation.”

Ce principe permet à l’organisme, après avoir subi un stress (votre entraînement correctement structuré), de développer des capacités supérieures après une phase de repos.

“Cela doit vous permettre d’arriver sur la ligne de départ en étant à la fois en forme et, surtout, bien reposé”, confirme Catherine Lallemand.

2. L’alimentation: charge glucidique et retirer les aliments acides

La dernière ligne droite de votre préparation passe également par une attention particulière à alimentation.

“Durant les trois derniers jours avant la course, il faut faire ce qu’on appelle la charge glucidique. Cela signifie augmenter la ratio de glucides que vous allez ingérer au cours des 72 heures pour arriver au départ avec un stock de glycogène optimal pour tenir la distance. Il faut aussi essayer de limiter au maximum les aliments acides, comme les tomates, l’alcool, la vin, les viandes rouges…”

Conseils #1

Conseils #2

Conseils #3



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close