Politics

En 2020, 7 000 étudiants inscrits à Bruxelles bénéficiaient du revenu minimum d’intégration



La Conférence des présidents des CPAS de la Région de Bruxelles-Capitale s’est réunie vendredi pour lancer une action concertée avec les niveaux de pouvoir supérieurs, afin de répondre à la problématique croissante de la précarité étudiante en Région bruxelloise. À l’issue de cette réunion, la Fédération des CPAS bruxellois s’est jointe aux recommandations issues de la résolution interparlementaire relative aux conditions de vie des étudiants de l’enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a-t-elle fait savoir, dans un communiqué.

Elle demande ainsi aux gouvernements compétents de rendre structurel le financement des CPAS, renforcé à l’occasion de l’épidémie de Covid-19, dans leurs actions à destination des 18-25 ans en situation de précarité, en prévoyant un remboursement supplémentaire du revenu d’intégration à hauteur de 15 % minimum; d’élargir le seuil d’éligibilité? aux allocations d’études et d’augmenter le plafond des allocations d’études en vue de couvrir effectivement et autant que possible les frais directs et indirects afférents aux étudiants dans leurs études ;

Elle souhaite que des politiques structurelles de meilleure maîtrise des coûts des études soient mises en oeuvre en diminuant drastiquement les charges qui y sont liées et qu’une concertation soit ouverte avec les CPAS afin de faire des suggestions quant à la manière de faciliter cet accès aux aides et de relayer auprès des étudiants les possibilités d’aide que ceux-ci leur offrent.

De leur côté, la Fédération des CPAS bruxellois et ses 19 CPAS membres s’engagent à élaborer une stratégie de lutte contre la précarité? étudiante. Les CPAS bruxellois “entendent mettre en œuvre des mesures communes, transversales et harmonisées afin de rencontrer le public étudiant en précarité et de prévenir et de lutter contre toutes les formes d’augmentation de celle-ci”.

Ils s’engagent aussi à adopter, de manière concertée, un socle harmonisé d’aides apportées aux étudiants en précarité indépendamment de la politique sociale menée au-delà de ce socle au sein de chaque CPAS bruxellois.

Selon perspective.brussels, au cours de l’année académique 2019-2020, plus de 104.000 étudiants ont fréquenté les 24 universités, Hautes écoles et écoles supérieures des arts situées sur le territoire de la capitale, auxquels s’ajoutent 28 établissements de promotion sociale. En Région de Bruxelles-Capitale, 13.174 bénéficiaires du RIS avaient entre 18 et 24 ans en 2020, représentant à eux seuls 32 % des bénéficiaires. Plus de la moitié étaient des étudiants.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close