Politics

Alexander De Croo: “Comme l’Otan, on espère le meilleur mais on se prépare pour le pire”




Le Premier ministre, Alexander De Croo, a pris la parole en premier et a rappelé qu’à “aucun moment, l’Otan n’a été une menace pour Moscou. On ne s’est jamais opposé à la Russie et l’Otan est et reste un mécanisme de défense. Nous travaillons également sur l’aspect militaire. On espère le meilleur mais on se prépare pour le pire. Notre soutien à l’Otan est inconditionnel.”

Sophie Wilmès, ministre des Affaires étrangères, a ensuite annoncé les sanctions prises contre la Russie, soutenues par la Belgique. Elles visent des individus impliqués dans les manœuvres russes, des banques qui financent les actions militaires de la Russie et la capacité d’emprunter sur les marchés européens. 
Il est toujours possible de quitter l’Ukraine par la route, les airs ou les rails. “Je demande aux Belges de respecter les consignes que nous donnerons. Quand on dit aux Belges de ne pas se rendre en Ukraine ou de quitter le territoire, c’est important de suivre les consignes”, insiste la ministre. 

“Notre ambassade à Kiev est ouverte et composée de l’essentiel. C’est à dire trois diplomates, et elle est même renforcée par deux autres agents. Il n’y a pas de transfert de notre ambassade à ce stade, mais la situation peut évoluer rapidement. C’est une nécessité pour porter de l’assistance aux Belges, mais aussi un symbole fort pour les Ukrainiens”, insiste Sophie Wilmès. 



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close