Politics

“A sa place, j’arrêterais” : Ségolène Royal tacle Anne Hidalgo



L’ancienne ministre était invitée sur BFMTV, ce mercredi soir, pour aborder la campagne présidentielle et elle n’a pas été tendre envers la candidate du parti socialiste, Anne Hidalgo. “Il faut qu’elle prenne ses responsabilités. À sa place, j’arrêterais”, a-t-elle ainsi platement assuré.

Un sondage publié lundi (Ifop-Fiducial pour Paris Match, LCI, Sud Radio), la créditait de 2,5 % d’intentions de vote, derrière Christiane Taubira (3%), Yannick Jadot (4,5%) et Jean-Luc Mélenchon (11%). Le candidat insoumis est actuellement le candidat de gauche le mieux placé, même s’il reste loin de ses rivaux de droite (Valérie Pécresse) et d’extrême droite (Marine Le Pen et Eric Zemmour) qui sont donnés autour de 15% et surtout d’Emmanuel Macron estimé vers 25% au 1er tour.

“Je trouve ça triste et désolant pour la gauche et pour les socialistes”, a estimé Ségolène Royal avant de parler de responsabilités. “La faute initiale, c’est la direction du PS qui la commet en n’organisant pas de primaire”, a-t-elle ainsi tranché.

“Le vote utile à gauche, c’est le vote Mélenchon”

Au vu de la situation, l’ancienne candidate socialiste à la présidentielle de 2007 soutient Jean-Luc Mélanchon, La France Insoumise.

“C’est lui qui fait la meilleure campagne. Il est en train d’arrondir les angles sur ce qui pouvait déplaire chez lui. Il est capable de répondre à l’ensemble des questions. Il est structuré, cultivé. Il a l’expérience d’une campagne présidentielle. Il sait prendre des coups. C’est lui le plus solide”, a-t-elle expliqué avant de conclure, “Si la gauche veut être au second tour, il faut que les responsables se réunissent, en regardant ce qui nous rassemble et non ce qui nous divise, et le vote utile à gauche c’est Jean-Luc Mélenchon.”



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close