Politics

À Bruxelles, le nouveau nom Vooruit dans l’ombre de one.brussels: “Le contenu est plus important que l’étiquette”




Pression des Verts, noms anglophones, le président des socialistes flamands fait le point sur la situation du parti dans la capitale.

Depuis 2019, les socialistes néerlandophones arborent leur propre sigle dans la capitale : one.brussels au Parlement régional, change.brussels pour la commune de Bruxelles-Ville. Des appellations anglophones pour refléter une “réalité bruxelloise” multilingue et ne pas se limiter à l’étiquette de “parti néerlandophone”.

Depuis le dernier scrutin, de l’eau a coulé sous les ponts chez les socialistes flamands : le jeune Conner Rousseau est devenu président et le parti SPA s’est mué en un “mouvement” Vooruit. Un vocable néerlandophone qui, selon le parti, doit symboliser la volonté d’”aller vers l’avant”… Mais dans la capitale, cette nouvelle marque politique ne s’est pas (encore) imposée, laissant le champ libre aux étiquettes anglophones des dernières élections. On en parle avec le président de parti, Conner Rousseau (Vooruit).

À Bruxelles, le nom Vooruit est presque absent de la scène régionale. N’est-ce pas un problème pour le parti ?

(…)



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close